La préparation du voyage est, pour moi, une expérience pratiquement tout autant enrichissante que le voyage en lui-même. La recherche des billets, l’itinéraire, la lecture sur les us et coutumes de l’endroit à visiter, l’apprentissage du vocabulaire de base de la langue du pays… Je vous ferai part également de mes récits de voyage, les aventures que j’ai vécues, les endroits que j’ai visités. Je partagerais mes trucs voyage, par exemple, comment bien faire une valise (avec liste à l’appui), comment préparer son sac de voyage, comment magasiner son billet d’avion…

Vous êtes-vous déjà posé cette question? Celle dans le titre. Je parle souvent de voyage avec mes amis et connaissance et même si quelquefois nous avons les mêmes opinions, souvent je m’aperçois que je suis plutôt audacieux dans ma façon de voyager. Pourtant, ce n’est pas comme ça que je le voyais. Pour ma part, c’est une des meilleures façons de découvrir du pays et je sais, surtout, qu’il y a des gens qui sont beaucoup plus immersifs que moi.

Je me suis amusé à décrire un peu les personnalités que j’ai moi-même été et je me suis permis d’extrapoler sur d’autres personnalités rencontrées. Bien sûr, et vous l’aurez compris, il n’y a rien de scientifique dans ces descriptions. Le tout est ludique, amusez-vous…

Le vacancier :          On ne peut le considérer comme un voyageur, car ce qu’il recherche essentiellement c’est une semaine de tout inclus au soleil afin de décrocher de sa routine (ce qui n’est pas un mal en soit). Habituellement il cherche les aubaines afin de s’évader pour maximum une semaine. Le confort pourrait être secondaire pourvu qu’il ait une chaise sur la plage.

Le néophyte :           Premier voyage, on le reconnaît souvent à l’énorme valise qu’il a lors des départs pour une semaine. Pose beaucoup de questions et s’émerveille devant tout et rien (même une poterie made in china alors qu’il est à Cuba!). N’as pas encore assez d’expérience afin d’évaluer le confort, une chose est certaine, il va s’ennuyer de son lit.

Le curieux :              Il fait ses choix de voyages en fonction de la culture et du dépaysement. Il s’intéresse à l’histoire des gens, de la ville et du pays. Il sera essentiellement attiré par des voyages de groupe organisé ou semi-organisé afin de rester en sécurité (du moins, se sentir en sécurité). Recherche une certaine forme de confort dans les hôtels, quitte à payer peut-être un peu plus.

Le copieux :              Habituellement curieux, il aime se faire dire quoi voir, quoi visiter, quels sont les incontournables. Il achète principalement le guide de la ville (car il se contente normalement que d’une ville), et en fera le tour selon les indications de celui-ci. Un genre de visite guidé, sans guide. Il aura trouvé un hôtel suggéré dans le guide et approuvé par les commentaires sur TripAdvisor.

L’audacieux :           Prépare un itinéraire en fonction des endroits à visiter. Habituellement assez organiser dans son voyage, il se garde toujours une certaine part d’improvisation afin de changer d’idée en cours de route. C’est quelqu’un de très curieux qui aime ‘l’habitant’ et sa culture. Adore visiter le pays et sortir des sentiers battus, littéralement. Le confort reste une préoccupation, mais pas une nécessité, il va privilégier l’aventure au confort.

Le backpacker :      Habituellement c’est celui qui consacre le moins de temps à la préparation de son voyage. Il sait où il va, comment et c’est peu près tout. Le reste est improvisé au gré des endroits, des envies et des rencontres. Il est souvent représenté en sac à dos. C’est celui qui se permet le plus de liberté. Le confort? C’est quoi?

L’éthique :                Il choisit ses combats. C’est-à-dire qu’il voyage essentiellement dans des endroits et pays sans problème politique, encourage les paysans et un adepte de la nouvelle mode de l’écotourisme. Le confort est loin dans sa liste de priorité.

L’humanitaire :        Il joint l’utile à l’agréable. Habituellement, il prend des vacances de son travail (ou moment sabbatique) et va travailler pour des ONG internationales. Il est un peu un mélange de voyageur éthique et  le backpacker. Il n’est pas nécessaire que le confort soit présent, tout son voyage est axé sur l’expérience à vivre.

Auriez-vous d’autres types à décrire? Sinon, lequel seriez-vous?

*cet article fut publié initialement sur le site de blog and the city.

Commentaire(s)

commentaires